Le « prix de l’amour »

Pendant longtemps, l’engagement dans l’amour faisait peur aux personnes handicapées. En effet, lors d’un changement d’état civil, celles-ci faisaient souvent face à une diminution des aides qu’elles recevaient de la sécurité sociale. Ce n’est désormais plus le cas.

Les revenus de votre partenaire n’ont plus d’influence sur votre allocation d’intégration

Dans le calcul de l’allocation d’intégration (AI), le revenu du partenaire de la personne handicapée était également pris en compte. C’est ce qu’on appelle souvent le « prix de l’amour ».
Afin de ne pas décourager les personnes à s’installer avec leur partenaire, les revenus du partenaire ne sont plus pris en compte dans le calcul de l’allocation d’intégration à partir du 1er janvier 2021.

Il existait déjà des exonérations sur les revenus du partenaire, mais dorénavant, le « prix de l’amour » est complètement aboli. Cette mesure permettra à certaines personnes handicapées de bénéficier de l’AI ou de recevoir une AI plus élevée.

Nous vous tiendrons informés de toutes les démarches pratiques dès la publication de l’arrêté royal. Si vous bénéficiez déjà d’une allocation d’intégration, celle-ci sera recalculée à notre initiative dès la publication de l’arrêté royal et le droit sera accordé rétroactivement (à partir de janvier 2021).

Information parue le 27 janvier 2021 sur le site https://handicap.belgium.be/

 

Personne de contact pour la CVPH :
Romain BLANDIAUX