Cueilleur, semeur ou allumeur d’étoiles…

Classé dans : Actualités, Réflexions/prières | 0

L’Enfant qui naitra le 25 décembre, demeurera-t-il dans le « sanctuaire de notre âme » ?

Dans sa composition, Myriam de Terwangne, habille Noël du renouveau et de l’espoir. Avec elle, tournons-nous vers la crèche et laissons-nous illuminer de l’intérieur. Voici un extrait de son recueil de poèmes intitulé « Libellule ».

 

Voilà ce qui nous attend comme appel, tâche, mission :
venir auprès de la crèche nous laisser illuminer de l’intérieur
… par Jésus- Seigneur !

Prendre en charge l’ appel à être – pour autrui – sentinelle
de Jésus-Emmanuel : 
« Dieu – avec – nous » toujours et partout !

Porter dans la prière le joug, le fardeau de nos frères
et venir à Jésus avec reconnaissance
pour toute existence ,
pour la Joie d’ être comblé de Sa Présence

Confier autrui à L’ Esprit
Vent de nouveauté,
Surcroît d’ Humanité,
Main Divine posée sur notre épaule
quand – au détour du chemin –
nous en avons besoin !

Paternité Divine,
Filiation Sainte,
Souffle aux sept dons,

Tu nous connais par notre nom
et Tu nous enfantes dans l’ Amour Trinitaire
à vivre une vie unique aujourd’hui sur terre !

Que Noël trace en nous un sillon
pour que l’ Enfant Dieu descende en nous
et demeure au cœur du sanctuaire de notre âme
par la Grâce surabondante de Marie,
sa Mère et notre mère à tous les hommes ;

Joyeux Noël !

 

– Libellule –  23 décembre 2018

 

Myriam de Terwangne