Écoute et soutien au bout du fil

Ce jeudi 5 novembre, une ligne téléphonique sera ouverte dans tout le diocèse de Liège. Des aumôniers et visiteurs de prisons, hôpitaux, et centres de migrants, tous des personnes formées dans l’accompagnement, vont se relayer pour offrir un temps d’écoute avec leur spécificité. Dans le cadre de cette opération, il s’agira de donner un peu d’attention et de soutien aux personnes qui sont dans le besoin.

Notez bien le 0486/13.60.61

En ces temps difficiles, mieux vaut ne pas rester seul avec une détresse. Le diocèse de Liège a ouvert une ligne téléphonique pour faire face aux nouvelles souffrances occasionnées par le confinement.

Suite à l’arrivée de la seconde vague, tout le monde a dans son entourage des personnes malades. Certaines d’entre elles cumulent d’autres difficultés comme l’isolement, la solitude, l’angoisse. D’autres encore ont du mal à vivre cette situation, parce qu’elles sont coupées de leur proche en raison des nouvelles règles de confinement. La difficulté se fait d’autant plus sentir quand certaines personnes fragiles n’ont plus personne à qui parler. Les médias accordent, à juste titre, pas mal d’attention à la situation dramatique des maisons de repos et des hôpitaux. Nous risquons cependant d’oublier les personnes isolées à la maison.

Pour faire face à cette détresse, les Vicariats de la Santé et Evangile et Vie ont mis en place une ligne téléphonique ouverte à tous. Nous l’avons appelé « Ecoute et soutien au bout du fil ». Pour bénéficier d’un tel service, il suffit d’appeler le 0486/13.60.61 de 10h à 20h, 7 jours sur 7. A votre écoute, une équipe de professionnels engagés dans les services d’aumôneries des hôpitaux, des prisons et des migrants. La particularité de cette écoute est de porter non seulement une attention à la détresse, mais aussi aux questions spirituelles et de sens de l’appelant. C’est une écoute centrée sur la personne, mais qui ouvre à la réflexion et, pourquoi pas, à la prière.

 Une approche existentielle

La crise sanitaire que nous traversons ne se réduit pas à des statistiques et des questions de santé publique. Il est important, selon nous, d’aborder cette épreuve dans une approche plus existentielle et plus individualisée. Nous nous intéressons à la personne pour ce qu’elle est dans sa singularité et dans le respect de ses croyances. Il ne s’agit donc pas d’une ligne d’information ou de prévention. Ces dernières existent déjà.

Nous proposons une initiative qui touche l’ensemble de notre diocèse, voire même au-delà. Cette information est à diffuser largement dans les paroisses, les maisons de repos, les associations, les mouvements, etc. Si vous connaissez une personne que vous sentez concernée, n’hésitez pas à lui communiquer le numéro.

 

Xavier LAMBRECHT et Jean-Philippe DE LIMBOURG

Source: https://www.evechedeliege.be/

Téléchargez l’affiche: Affiche « Écoute et soutien au bout du fil » doc.